Accueil

ONG ''CESAR-BENIN''

ONG ''CESAR-BENIN''

Identifiez-vous
Pseudo :
Mot de Passe :
mot de passe oublié ?
N\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\\'oublie jamais que tu tiens dans tes mains, les rênes de ta santé!











 
                                  
       République du BENIN


Toi ma sœur, toi mon frère,
n'oublie jamais
que tu tiens dans tes mains,
les rênes de ta santé!

Pour être malade, cela dépend avant tout de toi; de même pour rester toujours en très bonne santé, cela dépend évidemment encore de toi, de tout ce que tu manges.


Car en vérité, il n'y a qu'une seule maladie:

L'encrassement du corps par des toxines alimentaires, médicamenteuses, environnementales, émotionnelles, mentales, voire spirituelles!


Mr Paul AKOGBEKAN

A la découverte de l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’
et du CLUB d’action sociale ‘‘Santé Soleil’’

CLUB d'action sociale ''Santé Soleil''
Instrument d'expression de l'ONG ''CESAR BENIN''
Cercle d'Eveil pour une meilleure Santé grâce à une Alimentation Responsable
ONG enregistrée sous le N° 2009/045/DEP-ATL-LITT/SG-ASSOC du 10 Février 2009
''Toutes les maladies ne sont que la conséquence de nos habitudes de vie''. HIPPOCRATE
''La santé se mérite, se gagne et se défend jour après jour, par des méthodes prévues
par la Nature et non par la Médecine Allopathique Moderne''      HIPPOCRATE

CENTRE DE FORMATION EN TECHNIQUES NATURELLES DE SANTE
Cabinet Conseils en Mode de Vie / Alimentation / Santé

Le Spécialiste des Cas difficiles et / ou désespérés
Adresse Postale: BP 853 Abomey Calavi République du BENIN

Contacts Téléphone:

     - Fixe Secrétariat Cabinet/ONG: + (229) 21 134 864

      - Portables en Contact direct du Diététicien: +(229) 21 137 867  
           +(229) 95 792 993 / + 229 97 815 766
           +(229) 93 353 358 / + 229 99 358 642

Email
: ongcesarbenin@yahoo.fr

Site web
: www.ongcesarbenin.sitego.fr

L’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’
est une Association de la Loi I901, de droit Béninois. Elle est apolitique, non confessionnelle, et a son Siège social statutairement à Tori BOSSITO, très récemment transféré à Abomey Calavi en République du BENIN.

Le CLUB d’action sociale ‘‘Santé Soleil’’ est l’Instrument d’expression sociale de l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’.

L’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ se préoccupe de la résolution des problèmes de santé de tous nos contemporains, à travers une approche exclusivement nutritionnelle.

Que recouvre la dénomination ‘‘CESAR-BENIN’’ ?

''CESAR-BENIN'', en développé veut dire : Centre d’Éveil pour une meilleure Santé, grâce à une Alimentation Responsable au BENIN.

Nous devons éviter toute forme de mimique dans notre alimentation, et nous singulariser par la conception que nous avons de la vie en bonne santé grâce à une alimentation véritablement saine.

Rappelons-nous cette célèbre pensée d’Hippocrate, Père de la Médecine : «Que ton alimentation soit ta médecine, ta nourriture, ton médicament».

La santé de chacun de nous est le reflet indiscutable de notre milieu (environnement), de notre mode de vie, de toute notre alimentation, et de tout ce que nous mettons en bouche, boissons et médicaments bien compris.

Les douleurs corporelles, expression vivante et indiscutable de la maladie, qui en terminologie médicale, ne sont que des symptômes, sont en vérité, le langage qu’utilise notre corps pour nous donner l’alerte des déficits ou des carences en micronutriments de nos cellules.

La plus petite particule vivante de notre corps, n’est-elle pas la cellule ? La maladie, avant de se manifester par la douleur a,  au prime abord, pris naissance au niveau de certaines cellules de notre corps.

Cela étant, si nous voulons réellement guérir toute maladie, la démarche scientifique la plus judicieuse nous oblige alors à rechercher les voies et les moyens qui nous permettent d’intervenir efficacement au niveau des cellules afin de corriger toutes les déficiences qui ont donné naissance à la douleur, donc à la maladie. Ainsi la guérison interviendra tout naturellement d’elle-même, et la douleur disparaitra.

S’appliquer à chercher à calmer les symptômes, comme on le fait en Médecine Allopathique Moderne est un pis-aller qui a des objectifs inavoués, voire inavouables, le profit maximum. Car la maladie est une niche que les multinationales de la chimie et des médicaments s’emploient à entretenir avec l’ensemencement perpétuel dans toute la population de la planète, la psychose des infections et des épidémies.

Dans notre entendement en Médecine Holistique et en Médecine Cellulaire, et conformément à la déclaration Oh combien célèbre de Claude Bernard, contemporain de Louis Pasteur, (Le Microbe n’est rien, la Bactérie n’est rien, le Virus n’est rien, c’est le TERRAIN qui est TOUT), c’est bien la défaillance de nos défenses immunitaires qui a permis à l’infection ou aux épidémies de ruiner notre santé en un moment donné de notre vie.

La santé de chacun de nous relève avant toute considération, d’une question d’importance individuelle, voire très personnelle. Nous nous empoisonnons tous les jours en toute ignorance et en toute inconscience, à travers notre alimentation et tous les médicaments que nous consommons tous les jours.

L’approche nutritionnelle de la santé, est une technique qui est à la portée de chacun de nous, car elle demande très peu de technicité pour sa mise en œuvre. Si elle vous intéresse, n’hésitez pas à nous contacter, et nous étudierons ensemble, les conditions pratiques de ce transfert de compétences, pour la bonne santé de chacun de nous.

A bientôt, donc!

Paul AKOGBEKAN
Diététicien Holistique
Consultant Nutritionniste en Médecine Cellulaire
Physio-Naturothérapeute en Médecine Holistique
Président du Conseil de l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’
Président du CLUB d’action sociale ‘‘Santé Soleil’’
Email : ongcesarbenin@yahoo.fr

PS:
Faites-nous part de vos commentaires, et n'attendez pas de tomber malade avant de venir nous voir pour une simple consultation, car ainsi, nous vous aiderons à rompre le lien de la chaine inconsciente qui nourrit à votre insu, les douloureuses germes de la maladie sévère et/ou chronique qui sommeille en vous.




La maladie est de la compétence exclusive des médecins

Plaquette Volume N°4 
Prends-en main les rênes de ta santé,
et ne vis plus au petit bonheur la chance



La maladie est de la compétence exclusive des médecins ; tandis que la santé relève de la responsabilité indiscutable, voire incontournable et non négociable de chaque individu, c’est là une des affirmations cardinales qui définit les limites de la responsabilité de chacun face à la maladie et face à la santé.

L’entretien au quotidien du véhicule biologique, dont Dieu nous a gracieusement pourvu sans rien nous demander en retour, afin qu’il puisse abriter notre Âme, tout le long de vie terrestre, est de la responsabilité première de chacun de nous, car nous en sommes le conducteur propriétaire.

Mais une fois en panne, il est de la compétence des praticiens de la médecine de s’appliquer à le soigner ‘‘en bon père de famille’’, sans aucune obligation de résultat, avec bien sûr notre consentement, si nous sommes en état de l’exprimer, ou bien celui d’un des membres de notre famille, si pour une raison quelconque, il ne nous est pas possible d’exprimer notre accord ou notre désaccord, sur la thérapie mise en œuvre par notre médecin traitant.


Citation: Le médecin "traite la maladie"
Pour mémoire, il traite la maladie contre le microbe, contre le virus, contre la cellule maligne qu'il s'attachera à faire détruire. Il "traite contre la fièvre, contre l'inflammation, contre la douleur"; mais la cause est-elle pour autant supprimée ?

Soyez (r)assuré(e) :
Ici, il n'est pas question de prendre la place du médecin - celui-ci s'occupe des maladies; la prétention de ces pages est de parler de santé, d'une certaine Philosophie de la Santé.  "Docteur" signifie "savant" (et non pas "médecin") - tout un chacun peut devenir "savant", par la lecture et la compréhension, qui sont susceptibles de conduire à davantage d'ouverture d'esprit... et d'acceptation de l'autre.  Et d'une certaine manière, chacun d'entre nous a le devoir d'intégrer cela dans le parcours de sa Vie.  Source :
http://cadeaudelavie.populus.ch/rub/2

TOXEMIE
Le paradigme de la Toxémie Conçu et développé par le Dr John H. Tilden,  postule que : "la maladie est une et unique, elle n'est que l'expression multiforme de l'intoxication, de l'encrassement des humeurs et des cellules du corps humain, qui entrave les fonctions normales de ses organes".

Contraste
Il est clair que cette approche peut heurter les croyances du lecteur habitué à la "théorie microbienne", qui stipule "le microbe, voilà l'ennemi", que l'on aperçoit dans les cabinets médicaux.
Et pourtant, nombreuses sont les maladies, où le germe microbien n'est pas la cause de l'état inflammatoire (ex : rhumatisme, arthrite, arthrose, etc...).

Q : Alors, que croire ? Qui croire ?
R : Ni l'un, ni l'autre, mais expérimenter.

Nota: Attention; il n'est pas dit ici, qu'il conviendrait d'expérimenter quoi que ce soit lorsque l'on est déjà malade, bien évidemment que non; mais chacun d'entre nous est invité à agir au quotidien pour ne pas tomber malade.

Nous avons tous, un jour ou l'autre, été touchés, atteints ou encore "frappés" par la maladie. Source :
http://hibiscus-or.populus.org/rub/9

‘‘La santé se mérite, se gagne et se défend jour après jour par des méthodes prévues par la Nature et non par la Médecine Allopathique Moderne’’. Hippocrate 500 avt. J.C.

Cela étant, vous conviendrez avec moi, qu’il est déplorable de constater que certaines personnes, qui ont la chance, en un moment donné de leur vie, d’avoir les moyens matériels et financiers, d’exprimer à tout venant ce dont elles sont capables (en tant que ‘’bons vivants’’), se permettent le luxe de ne vivre que pour manger, pour dévorer des gigots de mouton, des langues bœufs, des rôtis de dindes et d’arroser tout cela avec toutes sortes de boissons, sucrées, alcoolisées, et toutes autres victuailles à faire pâlir d’envie plus d’un, sans tenir compte hélas, des véritables besoins de notre corps.

Après tant de gâchis, célébrés en toute ignorance et en toute inconscience, par le simple fait que Dieu a dans son immense bonté, la générosité de nous en donner les moyens, l’on s’étonne de se voir déclaré, victime d’un néoplasme quelconque, au niveau d’un organe, hélas vital !

Vivre, c’est toujours prendre ses responsabilités, chaque fois et toutes les fois que nous devons toujours faire un choix. Dieu nous a laissé responsable dans notre libre arbitre, et en cela qu’il n’a pas omis de nous dire le Sermon de Jésus sur la montagne, qui stipule que : ‘’L’on ne récolte que ce que l’on a semé’’ , qui a été d’une autre manière reformulé par Lavoisier à travers son célèbre : ‘’Rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme’’ , également attribuée à tort à Pasteur qui déclarait sur son lit de mort que Claude Bernard avait raison: ‘’Le microbe n’est rien, le virus n’est rien, c’est le terrain qui est tout’’.

Comment comprendre donc, les conclusions de tous ces grands savants de l’humanité, pour réellement prendre sa santé en mains ?


- www.santegbobale.info     Français
- www.hippocratesinst.org   Anglais
- www.hippocratesgreenhouse.com   Anglais
- www.instituthippocrate.com   Français
- www.cfaitmaison.com/cru/  Français
- www.aliv-e.com/fr   Français




Etat des lieux de la santé au BENIN, dans la vision de la Médecine conventionnelle

Etat des lieux de la santé au BENIN,
dans la vision de la Médecine conventionnelle

Le Bénin, à l’instar des pays en voie de développement, demeure confronté à un certain nombre de problèmes parmi lesquels, la question de la santé de la population est  des plus importantes. Des mesures radicales mises en œuvre au plan national, par les autorités sanitaires du Bénin, ont contribué à l’amélioration de la santé  des populations en général, mais des inquiétudes subsistent et suscitent de nos jours, une attention particulière.

 

Au plan national, il apparait que jusqu’en l’An 2009, l’espérance de vie est de 57 ans pour les deux sexes et que le taux de mortalité dû aux maladies non transmissibles est de 804, et de 618 habitants pour les maladies transmissibles, pour 100 000 habitants.

Toutefois, il convient de rappeler que les chiffres officiels ci-dessus cités sont de loin, inférieurs à la réalité du terrain ; car les statistiques nationales ne prennent en compte que les décès enregistrés dans les milieux hospitaliers de notre pays. Ce qui se passe dans le Bénin profond, échappe hélas, à tout enregistrement tant au niveau sanitaire qu’à celui de l’Etat civil.

 

Dans le domaine de la couverture sanitaire, il y a 0,6 médecin pour 10 000 habitants au Bénin. De même, pour 10 000 habitants nous n’avons que 7,7 infirmiers au Bénin, de 2000 à 2010. (Cf. Rapport OMS pour l’Année 2011).

 

Ces ratios comparés aux normes généralement admises par l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) demeurent encore insuffisants.

 

La santé demeure donc précaire au Bénin, et se caractérise par l’épidémie quasi permanente du paludisme, la malnutrition, l’absence d’hygiène, la résurgence croissante des maladies dites ‘‘de la civilisation’’ appelées encore ‘‘acidoses’’ (l’hypertension,  le diabète, l’obésité, la goutte, les cancers, les arthroses du genou, la polyarthrite rhumatoïde, etc.), l’insuffisance des points d’accès à l’eau potable, ainsi que les risques liés au SIDA.

 

Selon les résultats de l’enquête OMS réalisée sous la rubrique EDSI de l’année 2007 au Bénin, 60 (SOIXANTE) enfants de moins de I (UN) an, meurent chaque jour; plus de 3 (TROIS) maternités mortelles sont enregistrées par jour.

 

Ce même Rapport de l’OMS de l’année 2007, précise que plus de 80% des décès enregistrés dans le monde, ne sont pas dus aux infections contagieuses d’origine microbienne, mais ils ont pour cause l’absence criarde de la pratique d’exercice physique quotidienne, doublée de la prévalence sans cesse grandissante de nos erreurs alimentaires constituées d’une alimentation totalement inadéquate, radicalement dénaturée, et biologiquement impropre à soutenir, à entretenir et à booster la vie saine de nos cellules, donc la vie dynamique de nos organes vitaux que sont le cœur, le foie, les reins, le cerveau.

 

Entre autre, le paludisme est l’une des principales causes de décès. Il tue plus de 2 ,7 Millions de personnes chaque année dans le monde,  dont 80% de ces cas sont enregistrés en Afrique subsaharienne, où ils concernent majoritairement les enfants de moins de cinq ans et les femmes enceintes, selon l’OMS. Il entrave le développement économique des pays africains, en affaiblissant de manière drastique, la force de travail de la population.

Les tentatives au niveau mondial pour éradiquer le paludisme dans les années soixante ont échoué, même si l’impact de la maladie a été amoindri par des mesures hardies de lutte ; comme la distribution gratuite de moustiquaires imprégnées à tous les ménages au plan national. Aussi, des décisions adoptées par l’OMS et certaines Institutions étatiques pour réduire ce fardeau, ne connaissent pas souvent, les résultats escomptés du fait de l’inaccessibilité de nos populations  aux soins de santé, même primaires compte tenu du coût de la médecine conventionnelle dite moderne, ou de l’éloignement des circonscriptions sanitaires de la médecine conventionnelle.

 

Tout ceci ajouté au manque d’information, au manque d’éducation  sur les lois de la bonne alimentation saine, intangibles depuis Hippocrate  en 500 ans av J C, et au manque de prise de conscience de chacun, dans le but de modifier radicalement les habitudes comportementales des hommes, ne font qu’aggraver la situation socio-sanitaire de nos populations, devenues très vulnérables à la survenue de toutes ces graves maladies non transmissibles les plus handicapantes, voire les plus mortelles de notre époque.

 

Pourquoi diantre, tous ces ‘‘malades debout’’ (par opposition aux véritables malades qui sont dits grabataires) trainent depuis si longtemps, des maladies non transmissibles, dites aussi ‘‘maladies de la civilisation’’ qui ont pour nom, l’hypertension et ses complications chroniques et sévères, le diabète, les cancers sous toutes ces formes, l’obésité, la goutte, les arthroses du genou, la polyarthrite rhumatoïde, …  etc?

 

Ils s’attendent me semble-t-il, à une hypothétique guérison de la part de la médecine conventionnelle qu’ils ne connaitront certainement jamais! Tout simplement parce que personne n’a jamais été réellement et véritablement guérie de ces maladies par un traitement allopathique, ou s’il y a eu des cas de guérison, le taux est si faible qu’il n’est pas loin de 1 à 3% avec la chirurgie, dans toutes ses formes modernes, avec toutes ses conséquences collatérales.

 

Alors qu’une simple éducation alimentaire serait salutaire pour amener chacun à réaliser la prise de conscience, de la décision indispensable nous conduisant à vaincre la fatalité de toutes ces acidoses qui sèment sournoisement la mort dans tous les villages et quartiers de ville de notre pays,  en terrassant les plus compétents de nos cadres dans tous les domaines ;  en fauchant au moment où on s’y attend le moins, les plus valides de nos hommes et femmes dans tout le Bénin profond. Quel désastre !

 

A quand alors le vrai développement, si rien n’est fait pour amener l’homme à changer de comportement au regard de son alimentation et  de son mode de vie, pour que vive une société véritablement saine, afin de permettre l’amorce réelle du développement endogène de notre pays, sous la conduite de nos plus valeureux cadres?

 

Le tableau sanitaire que nous venons de peindre du Bénin justifie à plus d’un titre, l’existence  de l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ (Cercle d’Eveil pour une meilleure Santé grâce a une Alimentation Responsable au Bénin), afin de vulgariser, de diffuser et de promouvoir la correcte application des principes de base élémentaires de la Naturopathie ; une alternative sûre et totalement naturelle que nous offre l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ à travers son Instrument d’action sociale, le CLUB d’action sociale ‘‘Santé Soleil’’, pour que tout un chacun décide volontairement, un jour, en toute connaissance de cause, le changement de comportement, au regard de son alimentation, pour le bien-être socio-sanitaire à moindre frais de notre valeureuse population du Bénin.

 

L’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ à travers le CLUB d’action sociale ‘‘Santé Soleil’’ est disposée à aider  la population de notre beau pays Le Bénin, à vaincre son ignorance de toutes ces techniques simples de santé naturelle qui ne coûtent presque rien, mais qui fourniront à l’organisme humain de chacun de nous, les catalyseurs indispensables pour :

 

-         Renforcer les défenses immunitaires de son organisme,

 

-         Apporter à l’organisme les micronutriments naturels, disponibles presque gratuitement, à profusion dans notre pays, grâce à une alimentation végétale et fruitarienne,

                                                                                               

-         Disposer d’un organisme résistant à toutes les maladies, sans exception, afin de faire de toutes et tous, de réels enfants du BENIN-- car aujourd’hui nous ne sommes que ‘‘des enfants de béninois’’, tel que l’a appelé le Dr Michel BABADJIDE  (le Vétérinaire Fermier, Initiateur du Réveil Agropastoral, et Promoteur de la Maison du Paysan à Lokossa) -- tous vigoureux pour la réalisation de la vision de nos Autorités politiques, qui est de faire du Bénin, un pays émergeant,

 

-         Acquérir définitivement le réflexe de la pratique quotidienne d’exercices physiques d’entretien pendant trente minutes au moins tous les jours. Chacun évoluera à son rythme, car il n’est pas ici question de faire de chacun de nous, des champions.

La régularité dans l’effort physique exécuté journellement conditionne la vitalité de notre cœur, la robustesse de nos vaisseaux sanguins, l’asphyxie naturelle et sélective de toutes les cellules cancéreuses qui existent à l’état embryonnaire en chacun de nous, étant donné que les dites cellules cancéreuses ont horreur de l’oxygène qui leur est mortelle, contrairement aux cellules saines !

L’installation de  la maladie cancer dans votre organisme, vous apporte la confirmation que les cellules cancéreuses, qui ont toujours existé à l’état embryonnaire chez tous les hommes, ont su profiter à votre insu, de votre alimentation biologiquement désastreuse, ont profité de notre paresse à l’effort physique, pour se nourrir des protéines animales consommées à profusion et arriver à maturité, au bout d’un processus qui a duré, au bas mot, entre 20 (VINGT) à 30 (TRENTE) ans.

 

Pour tout vous dire, permettez-nous de vous indiquer que le taux de réussite de la chimiothérapie préconisée en médecine conventionnelle (qui est à tout le moins fortement aléatoire, même en Europe) atteint difficilement le taux de 3% (TROIS POUR CENT) sur 3 (TROIS) à 6 (SIX) ans, avec d’énormes conséquences fondamentalement dommageables pour votre santé, pour des coûts hors de portée du commun des mortels au Bénin. La grande majorité des évacués pour cause de cancer, reviennent souvent au pays, les pieds devant, après avoir bénéficié des concours du budget national à hauteur de plusieurs milliards de Francs C F A pour des soins totalement improductifs en Europe.

 

 

La thérapie des cancers par l’approche nutritionnelle, est très longue,  2 (DEUX), 3 (TROIS), 6 (SIX) à 15 (QUINZE) mois de thérapie fondée essentiellement sur une alimentation liquide et/ou végétalienne, avec une supplémentation en micronutriments cellulaires qui ont eux aussi leur coût, qui sans être prohibitif, n’est pas non plus négligeable.

 

 

Examinons l’article ci-dessous, il nous édifiera davantage sur le choix de la thérapie à adopter dans un but d’efficacité dans  le traitement du cancer.

 

 

CONNAITRE ET GUERIR LE CANCER

Source : http://santenature.over-blog.com/article-connaitre-et-guerir-le-cancer-107652806.html

 

« En France, le CANCER, c’est chaque année, près de 300.000 nouveaux cas et 150.000 en mourront. Le Cancer est donc loin d’être maîtrisé. Les scientifiques et cancérologues semblaient pourtant optimistes depuis plus de 40 ans. Surtout que même parmi les « sauvés », combien restent handicapés à vie à la suite des traitements lourds qu’ils ont subi. C’est un fiasco. Songez qu’entre 1980 et 2000, le nombre de nouveaux malades a augmenté de 63%.

Tous les 4 ans pourtant les plus grands cancérologues de cette planète se réunissent pour faire le point et leur constat est un constat de faillite, portant sur les 3 plans :

- le mécanisme de la cancérisation est toujours non élucidé,

- Absence de prévention générale,

- Incapacité de réduire la courbe de mortalité.

On l’a traqué partout, le responsable a été un virus, les rayons X, la radioactivité, l’air, etc… pour en arriver à la conclusion que le responsable serait notre système immunitaire défaillant. Le criminel était dans la place et on le cherchait partout. Ce n’est que lorsque ce système immunitaire est défaillant que les cellules folles peuvent se multiplier. Au début, ce n’est qu’une cellule mère qui donnera 2 cellules filles, qui, à leur tour en donneront 4 et ainsi de suite jusqu’à 30 doublements pour arriver à  1 milliard de cellules, le cancer fait alors seulement une tête d’épingle et est donc détectable au bout de 3 ans d’existence pour certains cancers, au bout de 20 à 30 ans pour d’autres.

Pourquoi une cellule devient anarchique ? Hérédité, sûrement pour une partie, vie et alimentation moderne pour l’autre partie. L’utilisation  du feu a profondément modifié le régime alimentaire des individus en dénaturant les aliments, en les triturant et en y introduisant des facteurs cancérigènes.

Pourtant nos défenses sont nombreuses et efficaces, les macrophages, les lymphocytes B et T, les cellules N.K. (tueurs naturels) et K (tueuses), le complément (système d’enzymes qui s’activent les unes les autres et qui peuvent tuer les cellules anormales.

La dissémination se fait par le processus de métastases qui peut emprunter 3 types de trajet : Une cavité naturelle, la circulation lymphatique ou la circulation sanguine. Chaque cancer a ses circuits préférentiels :

- Les cancers digestifs génèrent des métastases hépatiques

- Les cancers du poumon donneront des métastases variées, foie, os, peau, cerveau, ou glandes surrénales.

- Les cancers du sein ont des cibles multiples, poumons, os, foie, ovaires, cerveau et peau.

- En revanche le cancer de la prostate n’ira que vers les os.

Et malgré la détection de plus en plus précoce, une tumeur ne peut être détectée qu’à partir de la 6ème année d’évolution, dans le meilleur des cas. Traquer une tête d’épingle n’est pas chose facile.

Supprimer les facteurs de risque suppose de s’attaquer à des dizaines de milliers de facteurs.

André GERNEZ, Plus jeune médecin français de son temps (22 ans) a simplifié cette stratégie en faisant « comme si » on allait forcément avoir un cancer après 40 ans.

Sa technique : Mettre le corps en acidose, sous forme d’une cure mensuelle chaque année (l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ est à votre disposition  Info line : 97 815 766 / 93 353 358 / 99 358 642 à Abomey Calavi, pour aider tout un chacun à mettre son corps en acidose dans le cadre d’une cure  de 15 à 30 jours tous les ans, conformément au protocole défini par le Dr GERNEZ, en synchrone avec le protocole du Dr Christian TAL SCHALLER, qui a été l’artisan de notre formation à Pierrelatte en France. La prévention est de rigueur, c’est pour cela que nous devons tous agir comme si nous allons faire un cancer ou une maladie cardiovasculaire dans notre vie.

 

Mener sa vie au quotidien, dans le cadre d’une navigation à vue sur le plan du comportement nutritionnel, et du mode de vie, comme ferait monsieur tout le mode est suicidaire, et fortement contre indiqué. Saviez-que, ne pas faire des exercices physiques d’entretien du corps, de manière quotidienne,  est dangereusement plus mortel que fumer de la cigarette ?

 

Ce qui tue de nos jours, ce ne sont plus les infections, la médecine conventionnelle est suffisamment outillée pour défendre notre santé contre les microbes. Ce sont bien sûr, les maladies que chacun se crée, en toute ignorance et en toute inconscience dans son corps au titre des conséquences de son alimentation en totale inadéquation avec notre programme biogénique. Elles ont pour nom : hypertension, diabète, goutte, cirrhose, cancers, etc.

 

Le problème du cancer, est un problème de TERRAIN ; et il faut donc posséder une vision holistique du corps dont sont bien incapables, les chercheurs modernes, qui sont des ultra-spécialistes avec un champ de vision de plus en plus étroit : le microbe, l’ennemi à éliminer, à neutraliser, à détruire à tout prix ; quel qu’en soit le prix, même ‘‘au prix de la vie du malade’’, c’est cela le paradigme de la médecine conventionnelle dite moderne.

 

Et c’est cela l’erreur qui a été faite depuis Pasteur, lorsque l’on a sciemment dénié toute crédibilité à Claude Bernard, pour des raisons bassement mercantiles, et qui n’ont rien de scientifiquement médicales. On ne regarde plus le malade, on ne voit que le cancer qu’on essaye de tuer par le fer, le feu,  le poison, l’immunothérapie ou l’hormonothérapie, etc...

 

Pourtant, pour le Dr G. DOMAGK (prix Nobel de médecine) : « la tumeur n’est qu’un symptôme, elle n’est pas la maladie cancéreuse. »

 

Quant à Lewis THOMAS, Président du Mémorial Sloan Kettering Cancer Center, le plus grand institut américain de recherche sur le cancer, il a écrit dans son ouvrage « la méduse et l’escargot » : « Je ne doute pas que l’on découvre des dizaines de facteurs susceptibles de déclencher le cancer. Mais je crois aussi que l’on découvrira un mécanisme central, responsable de tous les cas et qu’il faut chercher ».

 

En 1970 à l’INSERM, sous la responsabilité du Pr. TRUHAUT, on met en  application pratique la méthode d’André GERNEZ sur des rats chez qui on a greffé un cancer du foie : Résultat : 93% des rongeurs verront disparaître leur hépatome. Cette découverte était donc la plus sensationnelle de son temps. Les éditions de « la vie claire » ont réalisé une brochure d’information diffusée à 1 million d’exemplaires sur l’ensemble de la France "Comment éviter le cancer". Et pourtant ces résultats sont restés dans les tiroirs.

 

Pour le Dr GERNEZ, il s’agit de favoriser la lignée saine de l’ensemble cellulaire et de minorer la lignée cancéreuse, sous la forme d’un traitement inoffensif, essentiellement diététique (mise en acidose, apport de nutriments). Mais la méthode était trop simple (encore une fois) pour des cerveaux trop savants sans doute. Et l’invraisemblable suit l’incroyable, écrit le Dr WILLEM.

 

La solution du cancer est trouvée, reconnue par les autorités scientifiques les plus élevées et pourtant, pendant des années, pas un seul mot sur la très grande découverte. On a pourtant distingué le Dr GERNEZ pour sa découverte. Le Pr Paul GELLE, Président de l’ordre des médecins lança un appel en 1971 pour faire bouger les choses : « Il ne s’agit pas de proposer ou de défendre une thèse, mais de rompre un silence volontairement érigé, concerté et maintenu, sans aucune justification d’ordre éthique et ce, en dépit de toutes les tentatives…  Il s’agit d’un S.O.S. pour la fraction de la population en danger imminent ».

 

Hélas, à cela une simple raison, un malade est rentable. Il permet aux actions de l’industrie pharmaceutique de progresser. Votre cancer enrichit beaucoup de monde. « Le cancer n’est pas seulement la maladie du siècle, il est aussi le scandale du siècle » Dr WILLEM.» 

 

La meilleure des solutions selon le Dr GERNEZ et l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ consiste donc à opérer très tôt, un radical changement de son mode de vie, un changement dans ses comportements nutritionnels, et s’adonner à la pratique quotidienne des exercices physiques d’entretien du corps, afin d’assurer une meilleure oxygénation des cellules de notre corps.

 

Au regard de toutes ces considérations techniquement et médicalement sans appel, pourquoi devons-nous  nous entêter à persister dans le suivi de notre ancienne alimentation, rien que par notre addiction aux saveurs gustatives de la viande et des plats cuisinés?

 

Que ce soit les cancers ou les maladies cardiovasculaires, la meilleure de toutes les thérapies, reste et demeure la prévention, tous les praticiens de la médecine conventionnelle s’accordent à le ‘‘proclamer sans tambours ni trompettes’’.

Paul C. AKOGBEKAN
Diététicien Holistique
Consultant Nutritionniste en Médecine Cellulaire
Physio-Naturothérapeute en Médecine Holistique
Président du CLUB d'action sociale ''Santé Soleil''
Président du Conseil de l'ONG ''CESAR-BENIN''

 

 

 



Médecine Allopathique et Médecine Holistique: Conceptions et Démarches curatives toutes deux différentes

La Médecine allopathique et la Médecine Holistique :
Conceptions et Démarches curatives toutes deux différentes


Médecine Allopathique ou Médecine Moderne :

Quand on parle de Médecine, celle qui vient à l’esprit est celle qui est communément bien connue de tout le monde, et c’est la Médecine A1lopathique Moderne. On l’appelle aussi la Chimiothérapie, car elle utilise exclusivement les médicaments chimiques pour traiter les symptômes et non la racine, c’est-à-dire la cause profonde de la maladie.

Lorsque l’agent responsable de la maladie est un microbe ou une bactérie, l’arme fatale de la Médecine Moderne est bien sûr les antibiotiques et tous les médicaments spécifiques pour juguler les symptômes qui sont l’expression vivante de la maladie.

Devant un virus la Médecine Moderne manque d’argument increvable. Elle se borne à apporter des traitements palliatifs pour calmer les manifestations cliniques de toutes les maladies opportunistes qui se greffent sur la capacité destructrice des virus pathogènes.

Comment se fait-il que les plus Grands Agrégés de la Médecine Moderne se comportent-ils tous comme s’ils ont oublié la déclaration de Claude Bernard reprise plus tard par leur Mentor du nom de Pasteur sur son lit de mort : « LE MICROBE N’EST RIEN, LA BACTÉRIE N’EST RIEN, LE VIRUS N’EST RIEN ; C’EST LE TERRAIN QUI EST TOUT »

Le terrain ? Que recouvre ce tout petit mot ? Chacun de nous aura l’opportunité de le découvrir, à travers notre expérience de santé naturelle.

En réalité, il n’y a pas d’opposition entre les deux Médecines. La Médecine Allopathique doit, à nul autre pareil, conserver sa juste place de médecine d’urgence, de médecine de guerre ou de catastrophe dans le but de sauver des vies humaines en détresse.

La Médecine Holistique :

Elle est une médecine douce, une médecine alternative, une médecine de prévention et d’entretien de la santé.

A ce titre, elle est aussi une médecine curative qui arrive outrageusement à traiter les maladies dans le cadre d’une approche de traitement de fond, en allant corriger tout au fond, au niveau des cellules, les déséquilibres qui ont donné naissance à la survenue de la maladie comme l’hypertension, le diabète, les cancers, la cirrhose, les insuffisances rénales sévères etc chez l’homme en utilisant les forces énergétiques du corps (innées en chaque homme) et celles de nos aliments (les enzymes, les sels minéraux, les oligoéléments, et toutes les vitamines naturelles).

. Le jeûne ‘‘appelé aussi la chirurgie sans bistouri’' est l’un des instruments d’action de la Médecine Holistique dans la mise en œuvre de notre thérapie.

Avec la Médecine Holistique, il n’y a pas des maladies, mais il n’y a qu’une seule maladie appelée ‘‘INTOXICATION DU CORPS PAR DES PURINES'' appelées aussi des TOXINES d’origine alimentaire, médicamenteuse, mentale, émotionnelle ou spirituelle

L’intoxication peut être positive ou négative. Nous apporterons des éclaircissements sur tout cela dans le cadre de la prise en charge thérapeutique de chacun de nos patients. S’agissant des remèdes, en Médecine Holistique, nous avons un remède unique quelque soit la maladie, nous utilisons l’approche nutritionnelle de manière thérapeutique. A cet effet, nous tenons grand compte de la règle du ‘‘MANGER 3 V’’ : V de Végétal, V de Vivant et V de Varié, avec des aliments lactofermentés, boire de l’eau plate et mener un mode de vie holistique.

Guérir les maladies :

La Médecine Allopathique Moderne et son approche symptomatique dans le traitement des maladies.

La Médecine moderne ne se borne qu’à développer le traitement des symptômes et se refuse de trouver les causes des pathologies. Car si elle trouve la cause de la maladie alors les médecins allopathes pourront résoudre le problème de la maladie. S’ils résolvent le problème, ils ne pourront plus continuer à vendre des médicaments.

Il est triste et très désolant de dire que la résolution des problèmes de santé des humains, selon l’entendement de nos académiciens allopathes, est soumise à la loi du profit maximum, donc à la loi de l’argent.


La médecine moderne, dispensée par les docteurs, traite simplement les symptômes.


Les médicaments que vous achetez à la pharmacie sont à 99% dirigés contre les symptômes.

En d’autres mots, si vous avez un mal de tête, les docteurs vous donneront quelque chose contre la douleur, mais ils ne trouveront pas ce qui provoque le mal de tête, parce qu’ils ne veulent pas le trouver, un point un trait.


Si vous ne pouvez pas dormir, le docteur vous donnera un médicament, qui est une substance chimique qui vous aidera à dormir, avec votre maladie toujours en vous, mais il ne trouvera pas ce qui vous garde éveillé, parce que trouver cela, ne sert pas ses intérêts.

Si vous avez de l’arthrite dans le genou, le docteur vous donne un médicament antalgique contre la douleur, il ne cherchera pas la cause de l’arthrite. S’il le trouvait, que fera-il alors avec tous les médicaments antalgiques déjà produits et qui attendent d’être vendus dans toutes les officines de pharmacie de par le monde ?

Si vous souffrez de la polyarthrite rhumatoïde, le docteur n’aura toujours que des calmants, c’est-à-dire des médicaments pour des traitements palliatifs de confort à vous proposer et il vous conduira tout doucettement en toute conscience coupable de sa part, dans une douleur indescriptible jusqu’à la déformation complète, voire totale et définitive de vos
articulations et de toute la structure osseuse de vos membres inférieurs et vous deviendrez ainsi, à votre corps défendant, une handicapée chronique pour le reste de toute votre vie (pourquoi une handicapée, parce que c’est une maladie qui ne s’attaque qu’à la gente féminine majeure).

Trouver et diffuser la raison d’être de cette maladie, ne sert nullement ses intérêts, et il aura beau jeu de vous voir moisir toute votre vie dans la douleur; quel sadisme ? Et c’est cela la médecine, dit-on ! Cela arrive même aux femmes du corps médical, nous en connaissons des cas dans notre pays, je vous le dis !

L’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ et le CLUB d’action sociale ‘‘Santé Soleil’’ peuvent avec humilité, se bomber le torse de bonheur d’avoir même assisté avec succès en quelques semaines, la femme d’un de nos valeureux docteurs en Médecine, victime de cette sacrée polyarthrite rhumatoïde qui lui donnait déjà une allure de robot articulé évoluant au ralenti du fait des vives douleurs qu’elle ressentait dans toutes ses articulations, de la tête aux pieds, en passant par toutes les articulations des bras.

Si vous avez une digestion difficile ou faible, le docteur vous donne un cachet qui neutralise l’acide en excès ce qui permet à la nourriture de traverser le tube digestif sans être digérée. Il ne trouvera pas la raison de la faible digestion, ou même il vous donnera quelque chose qui digérerait la nourriture sans le concours de votre organisme.


Tous les médicaments ont des effets secondaires, toutefois tous n’ont pas la mort comme effet secondaire, mais presque tous ont causé la mort une fois ou l’autre, tout le long de leur parcours.

Pourquoi croyez-vous que les médicaments dans ce monde, sont presque toujours orientés vers le traitement des symptômes et non de la cause des maladies ?

Ce n‘est pas divulguer un secret de polichinelle que de dire à propos des médicaments, qu’ils ne traitent que les symptômes ; ce qui est une chose connue de tout le monde déjà.

Demandez-le à n’importe quelle personne, intéressée par les problèmes de santé. Les médicaments traitent les symptômes, et toute la recherche médicale faite par les groupes pharmaceutiques est dirigée vers le but de ne traiter que les symptômes, l’objectif n’a jamais été de trouver la cause réelle et objective de la maladie.

Et bien, la raison est que si vous trouvez la cause de la maladie vous pouvez généralement soigner le problème. Dans ce cas vous ne pouvez plus continuer à vendre de médicament régulièrement jusqu'à ce que la personne meure. Des milliards de dollars sont en jeu. Traiter les symptômes ne résout pas le problème, mais permet de calmer pour un temps la douleur qui est l’expression même de la maladie, et d’engranger pour le compte des multinationales de la chimie et des pharmacies le maximum de profit.

Quelle est la raison pour laquelle il n’y a pas eu d’avancement significatif dans la technologie du traitement des cancers depuis 80 ans ?

Avec une ou deux exceptions, les mêmes traitements sont encore en vigueur, depuis plus de cent ans. Le monde a avancé fantastiquement dans presque tous les domaines, sauf dans le traitement du cancer et d’autres maladies. Ils affinent le traitement, ils font les médicaments plus pures, ils font de meilleures aiguilles, de meilleures seringues, de meilleurs bistouris, ils améliorent les machines à rayons X, ils font un meilleur suivi, mais le traitement en lui-même, n’a radicalement jamais changé depuis un siècle.

Maintenant qu’il est certain que tout ce que nous venons d’exposer a parfaitement retenu toute votre attention, il est important que vous sachiez également qu’en réalité que c’est le corps qui se guérit lui-même tout seul de toutes les maladies, sans aucune exception.

Il s’auto répare, s’auto régénère et s’auto guérit de tous les dommages que l’on a pu lui causer soit directement, soit indirectement.

Guérir les maladies avec des médicaments, n’est pas ce qui se passe dans le corps en réalité. Absolument non.

Nous défions quiconque qui pourrait nous apporter la preuve du contraire. La santé ne se rencontre jamais dans une boite de médicament, jamais dans une seringue.

Et c’est tout à fait conscientes de cette évidente vérité qui est toujours vérifiée depuis que le monde est monde, que pour assouvir leur soif de profit maximum, les multinationales de la chimie et des médicaments ont tôt fait d’épouser les thèses opportunistes de Pasteur au détriment de celles, scientifiquement fondées de Claude Bernard, qui en son temps a privilégié le renforcement du ‘‘Terrain’’ contrairement à celles de Pasteur teintées de considérations mercantiles, basées sur une pseudo thérapie scientifique du traitement des symptômes qui a le culot de vite épater et de flouer la conscience du bas peuple. Car la douleur, expression vivante de la maladie peut être éteinte rapidement par les traitements allopathes, ce qui malheureusement n’aboutit nullement à la guérison réelle de la maladie, mais favorise la vente à l’infini des médicaments, pour le plus grand profit des multinationales de la chimie et des médicaments, au détriment de la santé des hommes de toute la planète.

Les seules choses qui ont toujours guéri le corps, sont les divers mécanismes du corps lui-même. La guérison est auto contrôlée par le corps tout seul grâce à ses défenses immunitaires que la science aurait dû s’appliquer à renforcer, afin de libérer définitivement et totalement l’homme des griffes lancinantes de la maladie, que dis-je, de toutes les maladies.

Aucun médicament, ou aucun nutriment ne peut, à lui tout seul, véritablement guérir le corps. Il y a des substances que le corps peut utiliser pour s’aider dans la guérison, mais en dernier ressort, c’est toujours le corps qui génère à lui tout seul la guérison.

Les médicaments peuvent occasionnellement aider le processus, à tout le plus l’accélérer, mais normalement le corps a besoin de nutriments au lieu de poisons, ce que sont tous les médicaments à plus ou moins grande échelle, au même titre que l’Élixir de jouvence de l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ qui du reste, n’est pas un médicament; c'est notre appellation du merveilleux produit que nous avons reçu de notre partenaire des Etats Unis d'Amérique.

L’Élixir de jouvence de l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ ne peut, à lui tout seul, guérir le corps de quoi que ce soit. Il neutralise les agents pathogènes dans le corps en dehors du contrôle de celui-ci. Toutefois quand les germes pathogènes ou les poisons sont détruits, la guérison peut être générée à un rythme bien plus rapide. C’est pourquoi des guérisons dans tant d’endroits du corps semblent arriver bien plus vite, quelque soit l’élément pathogène : bactéries, virus ou cellules abîmées ou malignes.

L’Élixir de jouvence de l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ est une aide indispensable qui agit afin de stimuler la survenue de la guérison en tant que catalyseur incontournable qui libère la puissance de nos défenses immunitaires.

Il peut ouvrir la voie pour que la guérison prenne place le plus rapidement possible, car l’instrument fondamental conduisant au processus de la guérison de toute maladie reste et demeure le niveau de performance des défenses immunitaires du corps humain contre tous les virus et toutes les cellules mutantes ou malignes, générateurs des plus graves maladies les plus mortelles de notre époque.

La Médecine Holistique et le grand public

Pourquoi la Médecine Holistique est restée inconnue à ce point de par le Monde par le public ?
La réponse est très simple. Tout ce que l’on ne peut breveter n’intéresse pas les multinationales de la chimie et des pharmacies, parce qu’il ne peut donner lieu à profit.
Aucun investisseur n’est assez fou pour se lancer à grands frais de publicité dans une affaire qui ne lui rapportera rien en retour :

Cela étant, comment voulez-vous que les Multinationales s’intéressent à la Médecine Holistique pour en faire la promotion, car son unique remède super efficace, à trois facettes est : le Jeûne, le Végétal, le Mode de vie.


C’est tellement merveilleux de faire confiance en la Nature, et de vivre en harmonie avec elle, car LA CHIMIOTHÉRAPIE (tous les experts s’accordent à le reconnaitre, mais personne n’ose réellement le dire à haute et intelligible voix) RONGE, RUINE ET ÉTOUFFE LA RESPIRATION CELLULAIRE, ET BÂILLONNE DANGEREUSEMENT LES DÉFENSES IMMUNITAIRES DE L’HOMME.


La Naturothérapie dans la conception de la Médecine Holistique, c’est la mise en œuvre des énergies naturelles inhérentes au corps de tout homme et celles de nos aliments pour susciter la réparation des cellules défectueuses, la régénération du corps, de toutes les fonctions essentielles de ses principaux organes et la guérison de toutes les maladies : jeûne holistique + une bonne alimentation végétale et frugale de premier choix + la pratique quotidienne des exercices physiques d’entretien du corps + la gestion avec sagesse de notre mental, de nos émotions et de l’ouverture de notre conscience spirituelle vers les mondes de lumière.

Toutes ces énergies bienfaisantes n’attendent que d’être suscitées pour se mettre à agir pour la réalisation de notre bien-être.

La Naturothérapie ainsi définie, n’est pas la phytothérapie qui est vulgairement appelée Médecine Naturelle dans notre pays le BENIN.

Notre Alimentation est à l’origine de toutes les maladies de l’Homme.

A la différence des animaux qui ont le sens inné de toute leur alimentation, l’homme doit apprendre à connaitre et à reconnaitre ce qu’il doit manger. Se comporter en ‘‘bons vivants’’ et mener intensément une vie de négligent dans tous les domaines du plaisir gustatif, c’est oublier gravement le principe cardinal et fondamental de vie de tout être biologique énoncé par le Grand Chimiste LAVOISIER qui stipule :

‘‘Rien ne se perd, Rien ne se crée, Tout se transforme’’.

La viande, le lait, le sucre, le sel, les œufs, le chocolat, les gâteaux, les confiseries, toutes les fritures de même que toutes les boissons sucrées et ou alcoolisées, et même tous les médicaments chimiques que nous consommons très négligemment sans modération, parfois avec délectation, deviennent dans notre corps les principaux DESTRUCTEURS de notre santé, donc de notre vie.

Tous ces aliments dénaturés, qui sont des plus succulents au prime abord, que nous consommons inconsciemment en toute ignorance sont la cause première de notre vieillissement prématuré, et de la survenue de toutes ces graves maladies les plus mortelles de notre époque. Ce comportement suicidaire des hommes amène les Naturopathes à conclure ‘‘QUE L’HOMME NE MEURT PAS, IL SE TUE’’.

On dit encore ‘‘QUE L’HOMME CREUSE SA PROPRE TOMBE AVEC SES PROPRES DENTS’’. L’homme, OH quelle sacrée créature!

Quelque soit votre maladie, la guérison complète peut être obtenue à l’issue d’une pratique alimentaire saine de huit à quinze semaines, excepté les cas des très graves maladies pour lesquelles la durée peut être plus longue. L’amélioration de votre état de santé, l’accroissement quotidien de votre état de bien-être, vous émerveilleront.

Dans notre quête d’une structure performante de soin, nous devons tous avoir à l’esprit, qu’en tant que malades, nous avons le droit de faire valoir nos droits devant tous les acteurs du service médical.
L’acte médical est un acte consentant. Nombreux sont les praticiens qui l’ignorent, et se comportent en décideurs scientifiques tout puissants, qui s’évertuent à s’imposer à leurs patients, en exigeant d’eux des décharges injustifiées.

Personne ne doit oublier que nul ne vit jamais à l’essai. Celui qui perd la vie aujourd’hui par, simple négligence ou parce qu’il accorde une confiance aveugle et exclusive à nos Grands Experts des Académies de Santé, l’aura perdue pour de bon.

Rejoignez-nous donc, pour être avec nous, les pionniers et les vrais acteurs de notre propre santé avec la Médecine Holistique et la Médecine Cellulaire comme boussole, dans le TRAIN de la MÉDECINE DU FUTUR qui prend ses marques déjà, depuis aujourd’hui.


CLUB d’Action Sociale ‘‘Santé-Soleil’’

Exhortation :

Toi qui viens de lire les présentes pages, donnes-toi la peine de te rendre à notre Cabinet, à Abomey Calavi, ou de nous téléphoner pour te renseigner sur notre technique de prise en charge et d’approche conduisant à la guérison, sans aucun médicament chimique, de toutes les maladies, confirmant la suprématie de la NATURE, appelée par le Dr Christian TAL SCHALLER, ‘‘ le MÉDECIN des Médecins’’

Un rendez-vous est la meilleure solution pour nous rendre visite à Abomey Calavi, et vous ne serez pas déçu de vous être déplacé pour nous rencontrer.

Conseils très utiles à lire et à relire plusieurs fois,
afin de se les approprier pour le bonheur de notre santé:

Tout homme se croyant en bonne santé est absolument un malade virtuel qui s’ignore.

- Votre poids, est-il en concordance avec votre taille ?

- Votre cœur, ne souffre-t-il pas présentement?

- Quelle est votre tension artérielle ?

- Vous êtes fatigué, même très fatigué, et vous dormez très mal, savez-vous le pourquoi ?

- Vous avez des œdèmes aux pieds, des cernes sous les yeux, et votre tension artérielle est inférieure à 98/66, et pourtant vous n’avez encore aucun malaise, ne banalisez rien et venez nous voir sans tarder.

- De quoi vous nourrissez-vous ?

-Croyez-vous que ce soit là, la bonne alimentation dont vous avez réellement besoin ?

- N’attendez pas de tomber malade avant d’aller nous voir, car nous sommes les seuls à nous occuper de votre santé au même titre que vous, avant la survenue de la maladie. La maladie est du domaine des Médecins, car ils sont formés pour se préoccuper des hommes malades et non des hommes qui paraissent en bonne santé.

Venez absolument voir votre Diététicien Naturopathe Holothérapeute

-Pour apprendre à écouter et comprendre le langage du corps et à l’interpréter.

-Pour remettre en service tous les organes essentiels pour la voirie de votre corps, bloqués par une alimentation malsaine, dénaturée et totalement inadaptée, cause de toutes vos maladies.

-Pour vous libérer des sels acides générés par votre alimentation ordinaire de tous les jours qui transforment l’être alcalin que vous devriez être, en un être radicalement acide, à la merci des maladies sournoises qui vous rongent à bas bruit durant des dizaines d’années, de manière insoupçonnée et qui détruiront certainement, dans un proche avenir, votre santé.

-Pour réapprendre à manger, à bien manger, afin d’apporter à votre corps, les munitions biologiques qui manquent cruellement à vos globules blancs, les véritables sentinelles qui mènent une veille sanitaire de premier choix pour la défense de votre santé, contre les microbes, les bactéries et même les virus. Rien ne leur résiste, le saviez-vous ?

‘‘La chirurgie sans bistouri’’, beaucoup mieux performante que le laser, la connaissez-vous ? L’avez-vous expérimentée ? Venez vite la découvrir à l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’ et au CLUB d’action sociale ‘‘Santé Soleil’’ à Abomey Calavi ;

Vous qui souffrez du cancer de la prostate ou de tout autre cancer, du cancer du sein ou de la cirrhose par exemple, venez vite faire votre expérience personnelle de ‘‘la chirurgie sans bistouri’’, car nous ne pouvons jamais vous convaincre, ni vous persuader par un verbiage inutile, car rien ne vaut la preuve par les faits, votre propre expérience est la meilleure des convictions que vous vous donnerez à vous même.

Paul AKOGBEKAN
Diététicien Holistique
Consultant Nutritionniste en Médecine Cellulaire
Physio-Naturothérapeute en Médecine Holistique
Président du Conseil de l’ONG ‘‘CESAR-BENIN’’
Président du CLUB d’action sociale ‘’Santé Soleil’’




La Vitamine C et le Professeur Linus Pauling

La Vitamine C et Le  Professeur Linus Pauling


Le Pr Pauling et son collègue le Dr Matthias Rath, ont reçu un brevet en 1994 pour une méthode pour enlever les plaques de lipoprotéines qui obstruent le système cardiovasculaire, sans chirurgie. (Qu'avons nous fait de cette révolutionnaire découverte depuis 1994 ? Note de l'ONG ''CESAR-BENIN'')
Vous pouvez voir et imprimer ce brevet ici (en Anglais) :
5278189 - Rath/Pauling Lipoprotein Removal patent on the USPTO server (Google).

Cette méthode est très simple, et a été utilisée par des millions de personnes depuis ce brevet. Ces millions de personnes sont surtout des Américains parmi les dizaines de millions qui ont acheté les livres du Dr Matthias Rath (Et nous en Afrique, qu'en avons-nous fait? Note de l'ONG ''CESAR-BENIN'').

C'est donc à la portée de tout le monde, et ça arrête immédiatement le processus de bouchage des veines et artères, qui est en fait un colmatage initié par le corps pour combler les fissures des parois des veines et artères. Ces fissures apparaissent à cause du manque de vitamine C que le corps utilise normalement pour fortifier les parois des vaisseaux sanguins.

Le Pr Pauling explique que cet affaiblissement des parois artérielles est la forme chronique (à long terme) du scorbut. La dose recommandée par l'OMS de 60 mg de vitamine C par jour permet d'empêcher la forme aigüe (urgente) du scorbut, mais pas la forme chronique, qui est à l'origine du délabrement progressif de tout le corps, les veines étant fragilisées et bouchées au fil des ans ...

La dose correcte de vitamine C par jour est de 1 gramme par tranche de 12 kg de poids corporel, soit 5 grammes pour une personne de 60 kg en bonne santé. C'est ce que produisent naturellement tous les mammifères, à l'exception de l'homme, des singes et du cochon d'Inde. Lors d'une maladie les animaux produisent plus de vitamine C, et les humains doivent en faire de même.

La prise de méga doses de vitamine C arrête immédiatement ce processus de colmatage des artères, et le renverse, et progressivement les veines et artères vont se dégager des lipoprotéines qui les bouchent. Si la plus bouchée de vos artères l'est à moins de 90%, alors cela fonctionnera parfaitement pour vous. Au dessus de 90% vous devrez généralement subir une intervention chirurgicale, et ensuite la prise de quelques grammes de vitamine C chaque jour remettra votre circuit cardiovasculaire en bonne forme, et vous n'aurez plus jamais à subir une opération tant que vous prendrez suffisamment de vitamine C.

Si vous avez déjà eu un ou plusieurs AVC, les méga doses de vitamine C vous aideront à récupérer beaucoup plus vite, et vous protégerons contre toute rechute future.

Avertissement : Utilisez de la vitamine C sous forme d'acide ascorbique uniquement, c'est la forme la plus courante et la moins chère, comme celle utilisée pour la vitamine C Lyposphérique. (Mieux vaut éviter toute auto médication en Vitamine C, il est préférable d'en parler à son médecin ou de venir nous demander des Conseils bien avisés.)

MAIS N'UTILISEZ PAS de la vitamine C dite "sans acide", à base de calcium ascorbate, car elle contient 30% de calcium, et en prendre plusieurs grammes par jour vous créera une surdose de calcium qui vous donnera des crampes musculaires.
Comme par hasard on trouve de plus en plus de vitamine C "sans acide" dans le commerce, la seule qu'on ne peut pas utiliser pour le régime de Pauling !!

Pour éviter les flatulences créées par de grosses doses d'acide ascorbique, utilisez la vitamine C Lyposphérique qui ne créé aucun problème, ou alors des comprimés de vitamine C dits "à diffusion lente", à base d'acide ascorbique uniquement.

Le Pr Linus Pauling et les vitamines.

Introduction sur la vitamine C :
source : http://fr.wikipedia.org/wiki/Vitamine C

La vitamine C est une vitamine hydrosoluble sensible à la chaleur et à la lumière jouant un rôle important dans le métabolisme de l'être humain. Chimiquement parlant, il s'agit de l'acide L-ascorbique.

La vitamine C se trouve sous forme de poudre ou cristaux blancs à légèrement jaune, elle est inodore.

La vitamine C est un cofacteur enzymatique impliqué dans un certain nombre de réactions physiologiques (hydroxylation). Elle est requise dans la synthèse du collagène et des globules rouges et contribue au système immunitaire. Elle joue également un rôle dans le métabolisme du fer en tant que promoteur de son absorption; son utilisation est donc déconseillée chez les patients porteurs d'une surcharge en fer et particulièrement d'une hémochromatose.

Alors que la plupart des mammifères sont capables de la synthétiser dans leur foie ou dans leurs reins (ce n'est donc pas une vitamine pour eux), la majorité des primates (dont l'être humain), le cochon d'Inde et certains oiseaux et poissons en sont incapables. Ceci est le résultat d'une mutation génétique, survenue il y a 40 millions d'années, bloquant la transformation du glucose en acide ascorbique. Les animaux dépourvus de cette capacité de synthèse de la vitamine C doivent donc la puiser dans leur alimentation.

Certains scientifiques, comme Linus Pauling (double prix Nobel), considèrent que les apports nutritionnels recommandés devraient être d'au moins 6 000 mg, voire 18 000 mg.

Chez les primates en liberté, les analyses nutritionnelles font état d'une consommation quotidienne de 2 000 à 8 000 mg par jour pour des primates d'un poids comparable (chimpanzés) ou légèrement supérieur (gorilles) à celui de l'homme. On recommande 25 milligrammes de vitamine C par kilogramme de poids chez tous les primates en captivité, soit, pour un chimpanzé de poids moyen (70 kg), 1750 mg par jour.

Une importante carence en vitamine C, très rare, provoque le scorbut, lorsque l'apport est de moins de 10 mg par jour. Les hypovitaminoses plus discrètes sont très répandues et se traduisent par de l'asthénie, un amaigrissement, des maux de tête, des douleurs osseuses, une plus grande sensibilité aux infections et parfois des problèmes hémorragiques.

Le Pr Linus Pauling considère les maladies cardiovasculaires et divers autres problèmes de santé comme étant le résultat de la forme chronique (à long terme) du scorbut.


La vitamine C est non toxique pour un individu en bonne santé. Une idée reçue voudrait que la vitamine C empêche de dormir, mais c'est faux.

Depuis sa synthèse dans les années 1930, la vitamine C est utilisée à toutes doses à travers le monde. Les seuls effets secondaires associés à son utilisation et qui soient établis sont la diarrhée bénigne et une action diurétique. Celles-ci surviennent lorsqu'elle est consommée trop rapidement et en trop grande quantité. L'organisme ne pouvant la stocker, il en élimine ainsi l'excès.

Les symptômes d'un surdosage en vitamine C peuvent être : nausée, vomissements, céphalées, éruptions cutanées, asthénie.

La tolérance intestinale désigne la quantité de vitamine C qui peut être absorbée par l'intestin dans un temps donné. Lorsque cette quantité est atteinte, la vitamine C non absorbée est éliminée dans les selles. Durant son trajet, elle attire de l'eau dans l'intestin ce qui produit une diarrhée passagère. Ceci est une des raisons pour lesquelles on ne peut pas s'intoxiquer avec de la vitamine C. Certains scientifiques proposent l'hypothèse que la vitamine C étant une vitamine hydrosoluble, une ingestion insuffisante d'eau de dilution au moment de la prise de vitamine C pourrait être à l'origine des troubles intestinaux.

Des études cliniques montrent :
- que la consommation de vitamine C n'augmente pas et même réduit l'incidence de calculs rénaux.

- que la vitamine C n'a pas d'effet mutagène (étude sur des doses allant jusqu’à 5 000 mg par jour).

- Les études in vivo montrent que la vitamine C, même en présence de métaux de transition n'a pas d'effet mutagène et qu'au contraire elle protège les cellules de l'action mutagène du peroxyde d'hydrogène.

- Une étude datant de 1986 indique que la vitamine C pourrait avoir un rôle important dans la régulation de la synthèse du cholestérol.

- En 1939, on a signalé que 34 travailleurs ayant absorbé du plomb avaient été traités au moyen de la vitamine C.

- Selon des études réalisées en 1967 et 1993 une supplémentation en vitamine C diminuerait la sévérité des symptômes chez les enfants atteints d’autisme, mais la posologie optimale reste à déterminer.

- Chez des hommes infertiles, on a montré qu’un supplément de vitamine C améliorait la qualité du sperme (morphologie et mobilité des spermatozoïdes) et augmentait le nombre de spermatozoïdes.

- Dans le cadre du traitement contre le cancer, Linus Pauling s'inspirant des travaux d'Irwin Stone, donne l'idée d'un apport en acide ascorbique beaucoup plus important que suggéré par les AJR (de l'ordre de 10 à 20 g par jour). Cette théorie est reprise par d'autres scientifiques, dont Matthias Rath. Selon une étude parue en 2008 de l'Institut américain de la santé, l'acide ascorbique (vitamine C) injecté par voie intraveineuse à fortes doses réduirait de moitié la croissance des tumeurs de souris de laboratoire.

- Le médecin australien Archie Kalokerinos, défenseur des thèses de Linus Pauling sur la médecine orthomoléculaire et la vitamine C, émet en 1981 l'hypothèse que la forte mortalité infantile observée chez les enfants aborigènes, et notamment la mort subite du nourrisson, seraient dues à un manque de vitamine C et donc au scorbut. Et que cette mortalité serait de plus aggravée par les vaccinations.

- Le docteur américain Claus Washington Jungeblut avait émis en 1935 l'hypothèse que la vitamine C puisse inactiver le virus de la poliomyélite.

- Des quantités entre 1 000 mg et 3000 milligrammes par jour (fractionnées en plusieurs prises du fait d'un risque de toxicité rénale) sont proposées à titre d'essai thérapeutique dans le traitement d'une maladie neurologique héréditaire, la maladie de Charcot-Marie-Tooth type 1A. L'essai clinique mené chez ces patients n'a pu être envisagé qu'après la réalisation d'un essai pré clinique, mené sur un modèle murin de la maladie montrant des résultats encourageants.

- La prise de vitamine C pourrait diminuer le risque de survenue de goutte.

- La vitamine C, injectée précocement par voie intraveineuse, fait partie du traitement de l’intoxication phalloïdienne proposé par le docteur Pierre Bastien.

- Les maladies liées à l’âge et les dysfonctionnements immunitaires qui y sont associés pourraient, être limités par l’absorption de suppléments de vitamine C.

La médecine orthomoléculaire prônée notamment par Linus Pauling, prix Nobel de chimie, et Matthias Rath, recommande une consommation de vitamine C de 2 à 20 g par jour qui peut être augmentée en cas de maladie, en se basant sur les premiers travaux d'Irwin Stone. Linus Pauling a étudié le rôle de la vitamine C dans la prévention du rhume et le traitement du cancer. Cette vitamine , administrée « sous une forme adéquate, au moyen de techniques appropriées, en doses suffisamment fréquentes, en doses suffisamment élevées, en conjonction avec certains agents et pour une période suffisante », serait capable de prévenir voire de guérir un grand nombre de maladies, notamment la grippe, le cancer ou les maladies coronariennes.

Ces Articles proviennent de Sites Partenaires, que nous remercions infiniment.

Bibliographie:

- Linus Pauling: ''How to live longer and feel better'' W.H. Freeman & Company 1987;
- Mother earth news: '' A conversation with Linus Pauling'', Août-Septembre 1992;
- Charles W. Marshall: ''Can megadoses of vitamin C help against cold?'';
- Nutrition Forum: Septembre-Octobre 1992
- Frank Murray: ''Vitamin C: take daily to reduce duration and severity of common cold'', Today's living Février 1989;
- Dr Matthias RATH: ''Pourquoi les animaux n'ont pas d'attaque cardiaque... mais les hommes, si ! La Conférence du Dr RATH à l'Université de Stanford.